Katorheim : Gods return

Chapitre IX : Doutes et déroute

C’est après avoir été laissés à l’abandon par leurs divinités que nous retrouvons notre groupe d’ex-émissaires reprenant la route pour Sar. Shylrein était la plus touchée par cette nouvelle, pensant avoir été trompée et détournée du droit chemin. Elinnore, quant à elle, vivait très mal la roublardise d’Alhena l’ayant menée à conclure un pacte de sang qu’elle ne voulait même pas envisager. Anakys, Tahar et Alhena firent fi de cette décision, la kitsune en chef de file, affirmant que les dieux faisait preuve d’étroitesse d’esprit quant à une magie représentant davantage l’union d’un groupe plus qu’une vénération quelconque au Dieu du Sang.

Sur la route, en marque de désapprobation, la succube lâchait des boules de feu de part et d’autre de la forêt, seul moyen qu’elle avait alors d’oublier sa colère envers Alhena. A tel point, qu’elle commença à mettre le feu à jeune Ent qui se trouvait en ce lieu. Tous sauf Elinnore, qui aurait pu éteindre ce feu aussi vite qu’elle l’alluma, se mirent alors au secours de la créature et parvinrent à éteindre le feu non sans mal.

Après cet incident (incendie ?) n’allant pas améliorer le moral de Shylrein qui commençait alors à se poser des questions quant aux motivations de la succube, le groupe arriva à proximité de Sar. Ils apprirent donc que la ville n’était pas très encline à accueillir d’autres peuples que celui des Hommes. Nos amis prirent donc des précautions et commencèrent par rechercher des traces d’habitations aux alentours et découvrir un cabanon occupé par une famille d’ogres, un père et son fils. Le premier, très mal en point, poussa Shylrein à intervenir pendant que le nain et la voleuse à se rendre à Sar en quête d’une aide quelconque en vue de la suite du voyage et que la katsune emmenait le jeune Argh pour une partie de chasse. Une fois tout ce petit monde parti, l’elfe se mit en quête de guérir elle-même l’ogre. Décelant le besoin d’amputer la jambe de ce dernier, ce qu’elle fît, Elinnore prit alors la charge de cautériser la plaie. La boule de feu mal maîtrisée sonna alors le glas pour l’ogre cédant à la douleur ressentie.

A présent en route vers Port Sérif avec leur ami marchand ainsi que Argh et Trump le Troll, retrouvé à Sar alors qu’il était destiné au cirque de Port Sérif, la joyeuse compagnie fit une rencontre pour le moins dangereuse : une escouade de gardes. Cela était sans compter sur le fait que le chef d’escouade n’était ni plus ni moins qu’une ancienne conquête d’Elinnore, qui désireuse de garder une bonne estime dans ses yeux (et pas que…), l’entraina sans attendre sous sa tente. Mais, fidèle à ses derniers ébats, elle ne fit que se ridiculiser qu’un peu plus.

Reparti mécontent de cette entrevue, le chef revint de Sar alors avec davantage d’hommes afin d’arrêter le groupe signalé et identifié comme les responsables de tous les événements parvenus récemment. La succube énervée par ses échecs successifs ouvrit alors le feu (littéralement) sur la garnison. Mais le combat était beaucoup plus rude que prévu. Pendant que Elinnore se retrouvait une fois encore dans les pommes, Shylrein tentait tant bien que… Mais où est Shylrein ? Prise de doutes quant aux attentions de ses compagnons, elle avait fui le combat.

Une fois celui-ci achevé non sans mal – n’est-ce pas Elinnore ? -, Alhena parti à la recherche de l’elfe. C’est alors que cette dernière refusait d’entendre raison et s’apprêtait à achever la katsune que Saedis répondit enfin aux appels à l’aide de Shylrein et la convainc que ses sens lui jouaient des tours.

Il rejoignirent alors le groupe qui se remettait tant bien que mal de l’assaut contre les gardes. Une chose était sûre, leur signalement n’allait pas mettre longtemps à être transmis à travers la région et se rendre à Port Sérif ne semblait plus être une si bonne idée.

Comments

Glorir

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.